CELIBATTANT

Quand des lobbyistes rendent sexy les députés célibataires

Date:  13-07-2017 Catégorie:  Actualités

Vous matchez ou vous swipez? C'est le TinderAN, le hashtag de cette liste originale qui regroupe cette liste de députés jeunes et fringuants.  

Par ici la liste des députés jeunes et célibataires ou du moins qui ne sont pas en couple publiquement. Ce classement original et plein d’humour est l’œuvre d’un cabinet de communication politique, autre nom donné à des ... lobbyistes.

🎤MUSIQUE DE STAR WARS🎤



On y reviendra plus bas mais pour l’instant, revenons-en à ce qui m’amène à vous parler de tout ça : cette fameuse liste de députés célib’ et jeunes et beaux et sexy.

Vous cherchiez une moitié toujours occupée, dévouée à sa cause, avec des avantages en béton qui la déconnectent du commun des mortels, habituée aux ors de la République qui méprise vos couverts en inox, et toujours en rendez-vous ? Si c’est le cas, faites-vous soigner. Mais si vous n’arrivez pas à guérir alors en dernier recours, arrêtez-vous sur ce lien http://31moinsde31.com/#team

« Fini les startupers et les chefs d’entreprise, ce qu’il vous faut aujourd’hui c’est un(e) député(e), voici les 31 députés de moins de 31 ans de la nouvelle Assemblée nationale. Faites votre choix !

#TinderAN »

nous disent les lobbyistes de l'agence Katch and Reyners. 

On y découvre des portraits assez drôles et décalés de parlementaires jeunes et dits célibataires : bonne bouille, il y en a pour tous les goûts, les LREM, les Républicains, la France insoumise, du Modem. La description s’alimente de leurs interviews, leurs profils Facebook, leur Twitter…     









Alors, c’est drôle, on rigole un bon coup. C’est tout. C’est tout ? Vraiment ?

Car les deux qui ont fait ce classement ne sont pas des rigolos.                       

Alors pourquoi un cabinet de lobbyistes a pris le temps de faire cet article ? 

Il y a quelque chose de très intéressant dans l’écriture des articles. La question du genre y est traitée. Du genre? Me direz-vous. Ben oui, du genre. Habituellement, quand un article de ce type est réalisé, on part d'un présupposé qui est celui de l'hétérosexualité des lecteurs. Et là, non. Il y a l'usage du féminin et du masculin pour parler de l'intérêt qu'ils peuvent susciter. 

Dans le cas du député Quatrenens, on dit même que le journaliste de la Voix du Nord est déjà sur le coup à cause des commentaires dithyrambiques qu'il fait sur le député dans l'article qui lui est consacré. 

Le cas d'Alexandre Holroyd remporte la palme de la suggestion.


Et pour certaines femmes aussi, on retrouve le double accord mais c’est moins prononcé.  

L’idée en soi me semble louable puisque cette hétérosexualité présupposée m’agace souvent. L’hétérosexualité normée, celle qui semble évidente, m’agace par son intolérance, son manque d’ouverture. Alors le fait qu’ils disent « il » ou « elle » comme personne conquise éventuellement par ces député(e )s, dans mon esprit, c’est juste normal. Mais c’est plus ou moins prononcé selon les portraits.

Et là, je me dis que la frontière entre l’ouverture, l'insinuation et le « outing » est mince. Surtout venant de lobbyistes. 

Mais qui est derrière Katch and Reyners ?

http://katchreyners.com

Je le répète, ce sont des lobbyistes. Que ce soit clair. D'ailleurs, ils en profitent pour faire de la pub à un navigateur qui promet de protéger votre vie privée tout en proposant leur liste des 31 députés célibataires. 


Tout d’abord Zoé Reyners avec son air de Miss Sloane 


Elle explique sur son Twitter qu’au bureau ils ont « pété un câble » avant les vacances. Façon décontractée, la communicante annonce sur un ton débonnaire les conditions de rédaction de la liste. Ouais. On y croit moyen. Ces deux-là peuvent-ils juste à la lumière de leur Mac Book dans leur bureau du 5e arrondissement parisien décider de « péter un câble» avant l’été ?


On va d’abord s’intéresser à qui ils sont…Sur leur site, ils précisent ceci...


ZOE REYNERS est consultante en relations publiques, spécialisée dans les questions d'images ainsi que dans la communication politique, institutionnelle et de crise.

Si l'on en croit sa présentation sur son site:

Zoé travaille dans le secteur des Relations publiques et de la communication depuis 2008, ayant débuté dans l’Edition (Denoël, Paris), et poursuivi dans l’événementiel (Le Fooding, New York). Elle dirige ensuite le département « médias et événements » au sein de l’agence NoE Com (Paris) avant de passer un an à Washington, D.C. en tant que conseillère à l’Ambassade de Géorgie.     Pendant près de quatre ans, elle est consultante auprès d’institutions et de personnalités internationales (Conseil de Sécurité National Georgien ; Mikhail Khodorkovsky ; Kanal Pik TV ; Andrei Nekrassov; Tbilisi Photo Festival, Europeans Now).

Zoé Reyners est présentée dans la presse spécialisée comme la lobbyiste en chef d’un puissant groupe de BTP aux prises avec le Congo à propos d’une créance d’un milliard de dollars. Miss Sloane, je vous dis... 

INFO PEOPLE : Elle est accessoirement l’ex de Nicolas Bedos, l’acteur et scénariste. Elle serait même l’héroïne d’un livre écrit par Nicolas Bedos, « la Tête ailleurs ». 

IRAKLI KATCHKATCHISHVILI est consultant en affaires publiques et internationales, spécialisé dans l’influence politique, économique et numérique.

Diplômé de Droit européen à Paris 2 et de Diplomatie et négociations stratégiques à Paris 11, Irakli fait partie de la cellule de crise à l’Ambassade de Géorgie à Paris pendant la guerre Russo-géorgienne de 2008, (conflit qui a duré neuf jours en août 2008 baptisée 2e guerre d’Ossétie du Sud et dont tout le monde se souvient bien évidemment ici, mais qui avait tout de même fait 1600 victimes civiles selon le Ministère Russe des Affaires étrangères) avant de diriger le département économie de l’agence de communication NoE Com. Il développe ensuite plusieurs projets européens au sein du département d'économie numérique d’Expertise France.

Pas trouvé de photos vérifiées d’Irakli. On sait juste qu’il est le Directeur Général de Katch and Reyners.

L’agence de communication NoE Com. ?

INCONNUE AU BATAILLON. Après une recherche Google infructueuse, (faut quand même le faire pour une agence de communication) je finis par me dire que ça rajoute au charme et au mystère. Oui, je suis romantique. Même si ça sent le soufre.

On pourrait les baptiser la Georgian Connection avec juste ce qu’il faut de mystère, d’argent abondant de l’international, de bureaux parisiens…

Levez la main ceux qui peuvent placer la Géorgie sur une carte.

Non sérieux, récemment j’étais dans le Nord de Paris à proximité d’un restau Géorgien quand une amie me demande « au fait c’est où la Géorgie ? ».

Ben c’est là…


Finalement, les députés c’est chiant, mais les deux là, ils sont célibataires ?

Attention, ils sont lobbyistes.

Commentaires