CELIBATTANT

Les doutes du célibat

Date:  17-11-2016 Catégorie:  Psycho & Medical

Il existe de nombreux moments de doutes qui appartiennent à la vie quotidienne… mais ceux qui coïncident avec le célibat ont souvent la vie dure !

Faisons un tour d’horizon des doutes les plus répandues durant la vie d’un célibataire :

  • Vais-je finir ma vie seul(e) ?
  • Pourrais-je encore avoir des enfants ?
  • Puis-je encore partager un quotidien auquel je suis attaché(e) égoïstement 

Evidemment c’est une question qui mérite réflexion. Nous n’avons aucune certitude sur le fait que vous finirez votre vie en couple, en revanche nous avons la certitude que vous rencontrerez une/des personnes avec qui vous pourriez être en couple. En effet, à moins que vous ne vous enfermiez dans une grotte, vous ferez des rencontres tout au long de votre vie. Le point important reste à savoir si vous êtes prêts à rencontrer et donc si vous avez les yeux ouverts. Il se peut que cette personne soit votre collègue de bureau, votre voisin, ou bien votre livreur… En revanche si vos yeux sont fermés vous pourriez passer à côté de votre moitié.

De la même façon, pour rencontrer quelqu’un il faut une rencontre mais aussi accepter que cette rencontre puisse signifier quelque chose. En gros, il faut savoir donner sa chance au produit.

Ce n’est pas tout d’apercevoir Brad Pitt (oui je peux rêver maintenant qu’il est célibataire), mais faut-il encore que je le laisse m’aborder ou bien que j’ose faire un 1er pas qui lui montrerait que je suis intéressée.

Alors on ouvre les yeux mais aussi ses champs d’action !!

Il existe en effet un âge où le célibat peut engager une vraie réflexion lorsqu’on n’a jamais eu d’enfant et que l’on en veut… Les siens, et pas forcément ceux de la potentielle personne que l’on pourrait rencontrer (Brad en a combien déjà ?!). Alors à quel âge peut-on considérer cette question comme la bienvenue ?

Les femmes ont une horloge biologique, alors c’est peut-être injuste mais il semblerait que la limite s’impose naturellement.

Pour les hommes, la question reste plus complexe. On aurait tendance à dire que la limite devrait être la même que celle des femmes, mais bon nombre d’hommes ont prouvé qu’ils pouvaient retarder l’âge de la paternité. Alors le choix serait finalement plus personnel : puis-je imposer à mon enfant la vieillesse d’un grand-père alors que je suis son père ? Puis-je imposer à mon enfant la difficulté du regard des autres ou de ne pouvoir le voir vieillir raisonnablement ? Voilà plusieurs réflexions honnêtes !

Ainsi, il semblerait que le choix est propre à chacun mais qu’il ne faut pas perdre de vue, qu’il sera probablement le choix aussi que vous imposerez à votre enfant.

L’étoile de mer dans le lit, son propre bordel ou sa maniaquerie, choisir le programme TV ou encore ne pas préparer le repas du soir… autant de petits arrangements personnels qui font du quotidien un plaisir, que l’on peut vite devoir changer lorsque l’on vit à deux.

Alors oui c’est vrai, il est parfois bien difficile de faire de la place dans sa vie…un peu plus que dans une armoire !

La clef de la réussite ? 

  • Se demander si cette envie d’être seul (e) ne cache pas plutôt une peur de l’engagement, de se dévoiler, ou encore de se dénuder… plus que de laisser un peu de place. 
  • Se demander si l’environnement amical peut combler les nuits d’hiver, s’il ne vaut pas mieux se blottir contre quelqu’un plutôt que de dormir en jogging, se demander si les plans cul ne se lasseront pas de mon baratin…

Alors oui, c’est bon d’être égoïste, indépendant(e) ou encore brut de décoffrage mais ça ne veut pas forcément rimer avec solitude. Ouvrez-vous aux autres et vous verrez que l’autre vous acceptera aussi tel que vous êtes avec vos manies de chaussettes qui trainent ou encore votre dentifrice ouvert… et puis si ça dérange, vous apprendrez que dans un couple on fait des compromis…

Des doutes, il y en a et, il y en aura forcément de nombreux tout au long de votre vie et ça serait même assez problématique s’il n’y en avait pas !

Apprenez juste à les regarder en face et à en tirer des leçons plutôt que faire la politique de l’autruche, celle qui n’a jamais fait avancer personne !

Commentaires