CELIBATTANT

La peur de l'abandon

Date:  11-06-2016 Catégorie:  Psycho & Medical

Ce qu'on appelle communément la peur de l'abandon n'est autre que l'addiction à l'autre...mais le problème c'est que l'on se satisfait de n'importe quel autre pourvu qu'il y ait un(e) autre.

La peur de l'abandon c'est ce sentiment qui vous pousse à rester avec quelqu'un de peur d'être seul(e). Et si l'on regarde ça de plus près: à quel moment cette peur a-t-elle débuté ? Tout simplement dans l'enfance.

Vers 3 ans les enfants abandonnent doudous, tétines et autres objets transitionnels au profit de la rencontre avec d'autres camarades de jeux.

Explication : un objet transitionnel est un objet auquel s'attache l'enfant et qui permet la transition en douceur entre la maman et la solitude (qui à cet âge ne correspond pas au fait d'être seul mais juste sans sa maman).

Ainsi, l'enfant abandonne la tétine pour parler avec ses nouveaux copains et le doudou pour manipuler de nouveaux jouets afin de se créer un cercle relationnel.

A ce moment-là se joue ce qui pourrait devenir la peur de l'abandon.

En effet plusieurs options se placent devant lui:

1. L’enfant a une appréhension (totalement normale)Mais sa mère reste très angoissée l'enfant voit la panique de sa mère et ne peut donc s'en aller serein.

Se créer alors une culpabilité à laisser l'autre (celle qui en plus représente l'amour) ainsi qu'une peur de s'en aller vers de nouveaux horizons puisque la personne censée nous protéger, semble y voir un danger. Pourquoi je quitterai ma mère si elle me montre que l'autre peut être dangereux?

2. L’enfant a une appréhension (totalement normale),sa mère est prête à couper le cordon, la mère comprend que l'enfant doit évoluer par lui-même et non dans son ombre, elle approuve ses nouveaux horizons, a confiance en lui et le rassure sur sa nouvelle indépendance

3. L’enfant a une appréhension excessives a mère panique lorsqu'elle le voit paniquer.  Si votre médecin panique lorsqu'il voit vos résultats d'examens (qui vous ont déjà angoissé): seriez-vous serein ?! Non ! Bah c'est un peu pareil: l'enfant a une confiance aveugle en sa mère et si celle-ci se montre paniquée lorsqu'elle voit son enfant qui panique déjà lui-même à l'idée de la quitter… il risque de ne jamais être prêt à couper le cordon.

4. L’enfant a une appréhension excessive. Sa mère l'accompagne en douceur à se détacher d'elle. L'appréhension peut être excessive même si la mère réussi à accepter de couper le cordon. En effet, des causes liées à la grossesse, ou au début de sa vie peuvent engendrer chez lui de douloureuses angoisses d'abandon. Il peut s'agir d'une grossesse à risque que la mère a mal vécu, une maladie infantile (avec séparation en couveuse), d'un décès d’un proche, un déménagement, ou encore l'arrivée d'un autre enfant dans la fratrie. Tous ces événements peuvent donc créer une angoisse excessive que la mère doit réussir à surmonter pour laisser l'enfant à un futur plus serein.

Il faut donc bien faire attention à notre enfance, notre éducation et la création de ce lien à l'autre et savoir pointer du doigt nos faiblesses afin de régler au mieux nos difficultés d'attachement.

Et puis lorsque vous rencontrez quelqu’un, renseignez-vous rapidement sur son lien d’attachement aux parents : vous saurez vite si l’autre est avec vous pour de bonnes raisons !

Commentaires