CELIBATTANT

Le quartier du Marais

Date:  04-05-2016 Catégorie:  Droit / Finance / Immobilier

A Paris ou ailleurs, il y a toujours eu des lieux de vie et de rencontres privilégiés pour certaines communautés et notamment la communauté gay.

Comme toujours, c’est aux États-Unis dans les années 1960 que les premiers « quartiers gay » font leur apparition grâce aux mobilisations des mouvements gays. Cependant, c’est à Paris, dans le fameux quartier du Marais qu’apparaît dans les années 1970, le premier quartier dit gay.

Le rassemblement de la communauté gay dans ce quartier leur a donné une visibilité et leur a permis de sortir de leur clandestinité en marge de la société. Ces quartiers favorisent aussi des espaces de rencontres et de sortie.

Le Marais apparaît au début des années 1980 avec l’ouverture des premiers bars gays. C’est un vrai secteur gay qui se développe (bars, restaurants, boîtes de nuit etc...). Le quartier innove et permet une renaissance de ce vieux quartier parisien déserté par la communauté juive attirant les touristes et les citadins en quête de nouveauté.

Mais finalement, on peut se demander pourquoi ont-ils choisi ce quartier pour s’y installer. Plusieurs facteurs entrent en compte.

D’une part, dans les années 1970, les prix de l’immobilier étaient peu chers dans ce quartier.

Le Marais représentait aussi une localisation centrale et stratégique dans Paris.

En dernier, la rénovation des transports en commun ainsi que l’ouverture de nouveaux lieux culturels en vogue à cette époque.

Cependant, le quartier du Marais en 2016, n’est plus le lieu privilégié des jeunes gays en raison notamment de la hausse fulgurante des prix de l’immobilier.

Malheureusement, on peut parler parfois de « quartier zoo » car beaucoup de touristes et de parisiens y vont juste afin de se rendre compte de la mesure de cette communauté et parfois même par curiosité déplacée.

Les nouveaux lieux « de prédilection » seraient aujourd’hui le Nord et l’Est parisien ainsi que la proche banlieue Est. Néanmoins, ne pas confondre lieu de résidence et lieux de sortie. Le Marais garde l’étiquette du « quartier gay » et aucun quartier à ce jour ne l’a remplacé, ni détrôné !

En conclusion, peut-on toujours parler de réel quartier gay ?

La transformation de la ville qu’ont mené les homosexuels pendant plusieurs années se traduit par le fait que toutes communautés confondues identifient toujours ce quartier comme étant définitivement gay. Il est presque rentré dans les mœurs sociales. Il est important tout de même de souligner que la jeunesse gay célibataire commence à se rebeller vis à vis de ces préjugés et recherchent de nouveaux lieux moins communautaristes. 

Commentaires