CELIBATTANT

​Quelle épargne quand on est célibataire ?

Date:  09-10-2015 Catégorie:  Droit / Finance / Immobilier

Lorsque l’on est célibataire, il faut prévoir certains aléas de la vie : la télévision en panne, l’ordinateur ou votre portable qui vous lâchent… Là, vraiment c’est pas le moment ! En même temps c’est jamais le moment !! Mais quand même, une petite réserve d’argent serait la bienvenue.

Alors, combien devez-vous mettre de côté pour gérer les périodes où la loi des séries pointe le bout de son nez ?

Que choisir comme épargne ?

Tout dépend de votre situation

En effet, tout dépend de votre situation financière et de votre vie privée.

Êtes-vous du genre à beaucoup sortir, à partir en weekend ?

Voiture, Uber, Vélib ?

Un ou Une inconditionnel(le) du shopping ?

Tous ces paramètres sont donc à prendre en compte dans la gestion.

Votre réserve va donc dépendre de vos choix de vie et de vos réels besoins. Si vous avez envie de vous offrir la moto de vos rêves ou le dernier sac Chanel, il va falloir planifier un peu à l’avance.

N’oubliez que vous êtes la seule source de revenu de votre foyer ! Et si d’un coup vous n’aviez plus de revenu, vous devriez faire face à la situation…

Fixez-vous une somme que vous mettrez sur un compte (qui rapporte ! Pas grand choses certes mais toujours mieux que rien !) type Livret A -                          Nous développerons plus bas les différentes options.

Si vous prévoyez un achat de type voiture, n’oubliez pas que derrière ce premier coût, vous aurez le carburant, l’assurance et l’entretien… Finalement plus chère qu’un sac Chanel !

N’oubliez pas également certaines dépenses médicales peu remboursées comme les soins dentaires ou l’optique !

En moyenne…

Calculer 3 à 6 mois de vos dépenses courantes (12 mois si vous êtes travailleur indépendant) et mettez de côté petit à petit en épargnant 10 à 20 % de vos revenus chaque mois.

Cette épargne peut aller de 5 000 à 40 000 € par exemple dont une partie doit être rapidement disponible et placée sur des supports sans risques. Cet argent disponible est seulement là pour vous permettre de faire face à un imprévu.

Il existe toutes sortes de livrets.

Ils sont tous réglementés et très encadrés par la loi : livret A, Livret développement Durable (LDD), Compte sur livret (CSL), Livret d’épargne populaire (LEP) ou encore le Compte épargne logement (CEL).

Le seul avantage du livret A est que le placement est garanti et que l’argent reste toujours disponible.

Si vous avez peu d’argent à placer, cela reste une bonne option.

Le Livret Développement Durable (LDD) est un autre compte qui peut accueillir votre épargne si votre livret A est plein.

Vous pouvez ensuite vous tournez vers des supports qui vous rapportent un peu plus d’argent.

Dans ce domaine, c’est l’assurance vie en fonds euros qui offre le meilleur rapport.

Un ou plusieurs placements ?

N’hésitez pas à consulter vos banques afin d’avoir toutes les cartes en main, mais sachez que derrière tous les contrats disponibles dans les banques se trouvent en fait un nombre très limité de sociétés qui commercialisent ces supports.

Autre point très important, il existe aucune limite du nombre de contrats auxquels vous pouvez souscrire. Les investisseurs le savent tous et en profitent pour ouvrir régulièrement de nouvelles assurances vie pour bénéficier des taux de rendements avantageux. Votre capital est garanti et les intérêts acquis le sont définitivement.

Contrairement à une mauvaise connaissance des supports de l’assurance-vie, votre argent est disponible et non bloqué pendant 8 ans.

Il vous est possible de racheter ou demander une avance et récupérer votre argent dans un délai assez court. Un rachat consiste à retirer votre argent de votre compte alors qu’une avance est une somme que vous prête l’établissement pendant une durée déterminée, période pendant laquelle votre assurance vie reste rémunérée en totalité.

Le seul élément qui change en cas de rachat ou d’avance est la fiscalité car seul l’argent retiré est soumis à l’impôt dont le montant évolue selon la durée de détention du contrat.

La vie est malgré tout plus chère pour les célibataires que pour les couples.

Vous ne pouvez pas diviser vos frais par deux et vous ne pouvez pas non plus compter sur un deuxième salaire, en revanche vous pouvez gérer et faire fructifier votre argent comme vous le voulez…. Un peu comme le reste, c’est quand vous voulez et où vous voulez ! 

Commentaires